Ex aequo participe à la Manif-action du 22 février de la Coalition Main Rouge, dans le cadre de la semaine d’actions pour un meilleur partage de la richesse

Ex aequo participe à la Manif-action du 22 février de la Coalition Main Rouge, dans le cadre de la semaine d’actions pour un meilleur partage de la richesse
Événements - 22 février 2016
Ex aequo participe à la Manif-action du 22 février de la Coalition Main Rouge, dans le cadre de la semaine d'actions pour un meilleur partage de la richesse

Ex aequo appuie la semaine d’actions pour un meilleur partage de la richesse de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics (Coalition Main rouge) se déroulant du 21 au 27 février 2016.

Les militants et la permanence d’Ex aequo participent à la Manif-action du 22 février à Montréal. Ex aequo souhaite que cette mobilisation encourage le gouvernement québécois à adopter des mesures permettant la redistribution de la richesse et le réinvestissement massif dans les programmes sociaux et les services publics.

L’année 2015-2016 fût très éprouvante pour les membres d’Ex aequo :
- diminution des heures de services à domicile
- tarification des aides à la vie domestique (aide aux ménage et aux repas)
- diminution de la qualité des aides techniques
- gel de l’enveloppe du Contrat d’intégration au travail
- révision du programme PAAS-Action
- coupe de 50% du programme AccèsLogis (seul programme permettant la construction d’unités de logement sociaux et accessibles)
- gel de l’enveloppe du transport adapté
- etc.

Ex aequo espère que le budget provincial 2016-2017 sera plus favorable à l’inclusion sociale des personnes en situation de handicap et poursuivra sa lutte pour la justice sociale !

La Coalition Main rouge vous invite à participer à une semaine d’actions dérangeantes dans chaque région.

Revendiquons que le gouvernement Couillard adopte dès son prochain budget des mesures permettant de freiner le transfert de richesses vers les plus riches et de réinvestir massivement dans les programmes sociaux et les services publics :
- Réinstaurer la taxe sur le capital pour les banques
- Augmenter les impôts des grandes entreprises au lieu de les diminuer encore
- Revoir la fiscalité des particuliers : augmenter le nombre de paliers d’imposition pour assurer une réelle progressivité de l’impôt et une plus grande contribution des plus riches et imposer davantage les dividendes et les gains en capital, au même titre que les revenus de travail
- Lutter plus activement contre l’évasion fiscale

Alexandra D’Amours
Agente de défense des droits
Ex aequo
Organisme de défense et de promotion des droits des personnes ayant une déficience motrice
Tél : 514-288-3852 p. 226