Ex aequo se mobilise pour la manifestation d’ouverture du Camp pour le droit au logement

Ex aequo se mobilise pour la manifestation d’ouverture du Camp pour le droit au logement
Communiqués - 21 mai 2015
Ex aequo se mobilise pour la manifestation d'ouverture du Camp pour le droit au logement

Montréal, 21 mai 2015 – Ex aequo participe, dès 13h00, à une manifestation nationale à Montréal, à l’occasion de l’ouverture du Camp pour le droit au logement, organisé par le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU). Ce camp vise à accroître la pression sur les gouvernements provinciaux et fédéraux afin qu’ils assument pleinement leurs responsabilités à l’égard non seulement du financement du logement social, mais du logement social accessible universellement, ainsi qu’à sensibiliser la population à la gravité des problèmes d’habitation que vivent les personnes en situation de handicap.

En effet, le droit à un logement adéquat et répondant aux critères d’accessibilité universelle est un incontournable afin d’atteindre l’inclusion sociale des personnes en situation de handicap.

À l’automne dernier, le ministre Hamad a refusé d’inclure les dispositions sur l’accessibilité universelle au Code de construction prétextant sa volonté d’appliquer une rigueur budgétaire. Ces demandes, qui étaient bien minimales, sont défendues depuis des décennies par le milieu des personnes handicapées et visent à intégrer les besoins de ces milliers de personnes qui n’utilisent pas nécessairement un fauteuil manuel.

Le ministre Hamad a une lecture étroite de la situation et comme beaucoup de décideurs, néglige la très grande diversité de déficiences et surtout, ne réagit pas suffisamment promptement face au vieillissement accéléré de notre population. Pour preuve qu’il faut remettre ces enjeux au premier plan, rappelons que l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) affirmait, en 2011, que 33,3% de la population vivant en ménage privé ou en ménage collectif non institutionnel présentait des incapacités [ou était en situation de handicap].[1].

L’ISQ constate également que 55% de la population en situation de handicap, âgée entre 15-64 ans, dispose de revenus annuels de moins de 15 000$. D’autre part, 75% des personnes ayant une déficience, qui sont membres d’un ménage vivant sous le seuil de faible revenu, habitent en appartement[2]. Ces indicateurs socio-économiques rendent plus qu’évidente la nécessité d’insister sur l’importance du logement social pour les personnes en situation de handicap.

Selon Pierre-Yves Lévesque, directeur général d’Ex aequo, « le Camp pour le droit au logement arrive à un moment crucial pour l’avenir du logement social ». Il précise à cet égard que le « budget présenté en mars 2015 par le gouvernement québécois, dirigé par le Premier ministre Philippe Couillard a réduit de 50% le nombre de logements sociaux financés annuellement au Québec, le faisant passer à 1500 pour tout le Québec, ce qui est complètement saugrenu par rapport aux 50 000 logements sociaux qui seraient nécessaires ».

Jusqu’à présent, plus d’une quarantaine de personnalités publiques ont donné leur appui au Camp pour le droit au logement.

Ex aequo est reconnaissant de la place que le mouvement communautaire fait de plus en plus aux questions reliées au handicap et à l’inclusion sociale. Voyez-nous solidaires !

Refusons l’austérité ! Sauvons l’inclusion sociale !

- 30 -

Ex aequo est un organisme montréalais sans but lucratif qui se consacre, depuis sa fondation en 1980, à la promotion et à la défense des droits des personnes ayant une déficience motrice. Ex aequo favorise l’action citoyenne de ses membres et la concertation avec différents organismes.

Source :
Alexandra D’Amours
Agente de défense des droits, adamours@exaequo.net, 514-288-3852 # 226

Relationniste :
Marie-Claude Normandin
Responsable des communications, info@exaequo.net, 514-288-3852, poste 228


[1] Institut de la statistique du Québec, Enquête québécoise sur les limitations d’activités, les maladies chroniques et le vieillissement (EQLAV, 2011)

[2] Institut de la statistique du Québec, Vivre avec une incapacité au Québec, Un portrait statistique à partir de l’Enquête sur la participation et les limitations d’activités (EPLA, 2001, 2006), Gouvernement du Québec, 2010.