Processus de production du handicap

Processus de production du handicap

Qu’est-ce que le processus de production du handicap ?

Le processus de production du handicap est un concept qui permet d’expliquer comment une personne ayant des limitations fonctionnelles devient une personne handicapée. L’interaction entre la personne (avec ses caractéristiques propres) et l’environnement lui permet de réaliser ou non ses habitudes de vie. Un environnement facilitant permettra à une personne ayant des limitations fonctionnelles de réaliser ses choix de vie et d’être en état de participation sociale. Un environnement présentant des obstacles limitera la réalisation des choix de vie et contribuera à générer une situation de handicap.

C’est donc dire que la personne n’est pas le handicap, comme l’explique si bien le président du RIPPH, M. Patrick Fougeyrollas.

Réseau international sur le Processus de production du handicap

Apprenez-en plus en visitant le site du RIPPH, le Réseau international sur le Processus de production du handicap.

Le modèle du Processus de production du handicap (PPH) a été développé en sociologie avec l’apport de chercheurs québécois.
Cette approche établit des distinctions entre plusieurs notions – déficience, incapacité, facilitateur, obstacle, participation sociale et situation de handicap – et les articule dans un modèle cohérent qui fait du handicap non pas une caractéristique rattachée à la personne, mais le résultat d’une interaction entre ces caractéristiques et l’environnement.

Les Nations Unis dans le préambule de la Convention relative aux droits des personnes handicapées reconnaissent que la notion de handicap évolue et que le handicap résulte de l’interaction entre des personnes présentant des incapacités et les barrières comportementales et environnementales qui font obstacle à leur pleine et effective participation à la société sur la base de l’égalité avec les autres.

Selon le Modèle de développement humain - Processus de production du handicap (MDH-PPH), la participation sociale correspond à la réalisation de ses habitudes de vie dans son milieu (école, milieu de travail, quartier, etc.). Le document Classification québécoise : Processus de production du handicap identifie douze catégories d’habitudes de vie, six activités courantes et six rôles sociaux.

Voici donc les schémas explicatifs du processus de production du handicap, développé par le RIPPH en 1998.